5/5 - (5 votes)

Une bonne nuit de sommeil est essentielle à notre santé et à notre bien-être. Toutefois, la consommation d’alcool peut fortement perturber cet équilibre délicat. En dépit du fait que l’alcool puisse aider certaines personnes à s’endormir plus rapidement, son impact sur la qualité de notre sommeil est loin d’être bénéfique. Cet article vise à démystifier les idées reçues et à vous donner toutes les informations nécessaires pour comprendre l’impact de l’alcool sur votre sommeil.

Alcool et sommeil : démystification des idées reçues

L’effet sédatif de l’alcool

La croyance commune selon laquelle l’alcool facilite l’endormissement n’est pas entièrement fausse. L’alcool agit comme un sédatif qui ralentit l’activité cérébrale. Toutefois, cette facilité d’endormissement induite par l’alcool ne doit pas être confondue avec une amélioration du sommeil.

  • Sheridan's Liqueur de Café 50 cL
  • ABSOLUT VODKA Raspberri Vodka Aromatisée - 38%, 70cl
  • Distilleria Jannamico Golden Cream Pistacchio – Liqueur crémeuse de pistache et de crème. Délicieuse sur des glaces ou des desserts.

L’influence néfaste de l’alcool sur le sommeil profond

Selon France Assos Santé, même si certains peuvent se sentir apaisés après avoir consommé de l’alcool pour s’endormir, cela ne constitue en rien une solution durable. Effectivement, l’alcool perturbe les cycles et la qualité du sommeil, provoquant des réveils fréquents et une diminution du sommeil profond, phase essentielle de la régénération physique et mentale.

Cela nous mène naturellement à aborder l’impact aigu de l’alcool sur notre repos nocturne.

Impact aigu de l’alcool sur la qualité du sommeil

Impact aigu de l'alcool sur la qualité du sommeil

Consommation excessive et insomnies

Selon une publication du blog du réseau Morphee, une consommation excessive d’alcool est associée à une baisse significative du temps et de la qualité du sommeil. Cela peut aller jusqu’à entrainer des insomnies chroniques pour les grands consommateurs d’alcool.

  • VPOW Ethylotest, Ethylotest Electronique avec Affichage Numérique LCD Bleu, Précision de Qualité, Alcootest Personnel pour Usage Domestique et Professionnel - Noir foncé
  • Ethylotest Electronique Homologu Alcootest Thylotest: Lectronique Test Ethylometre Avec Affichage Numérique LCD Bleu - Alcotest Professionnel pour un Usage Domestique
  • Aranknew Alcootest Ethylotest Eectronique, Portable Numérique avec Ecran LCD d'Affichage, Testeur d'alcool Numerique Homologué Haute Sensibilité avec 20 Embouchures et 3AAA Batterie

L’effet relaxant de l’alcool sur les muscles

L’autre aspect souvent ignoré est que l’alcool a un effet relaxant sur les muscles du pharynx. Cette relaxation musculaire peut favoriser le ronflement et les apnées du sommeil, deux troubles sérieux qui peuvent avoir des conséquences importantes sur votre santé.

Il en découle donc logiquement que l’abus d’alcool peut engendrer des problèmes bien plus graves sur le long terme.

Conséquences à long terme d’une consommation régulière

Perturbations de l’équilibre et de la vision

La consommation excessive d’alcool peut avoir des conséquences néfastes sur la santé, allant de la perturbation de l’équilibre et de la vision à des accidents graves, notamment sur la route.

Augmentation du risque d’accidents

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) recommande de ne pas dépasser 3 verres par jour pour les hommes et 2 verres par jour pour les femmes, avec moins de 4 verres lors d’une même occasion. La non-respect de ces recommandations expose à un risque accru d’accidents domestiques ou routiers, souvent dramatiques.

Ceci dit, il est important aussi d’analyser le lien entre l’alcool, les ronflements et les apnées du sommeil.

Lien entre alcool, ronflements et apnées du sommeil

Lien entre alcool, ronflements et apnées du sommeil

L’alcool comme facteur aggravant des troubles du sommeil

L’effet relaxant de l’alcool sur les muscles du pharynx favorise les apnées du sommeil. Ces dernières provoquent des interruptions momentanées de la respiration pendant le sommeil, pouvant mener à des problèmes cardiaques et augmenter le risque d’accident vasculaire-cérébral (AVC).

Ronflement : une sonnette d’alarme à ne pas négliger

De même, le ronflement – bien que souvent banalisé – peut être un signe avant-coureur d’apnée du sommeil. L’idée est de consulter un professionnel de santé si vous souffrez de ronflements persistants et/ou d’une sensation de fatigue au réveil.

Dans le but de prévenir ces troubles, il existe des recommandations pour une consommation responsable d’alcool.

Recommandations pour une consommation responsable

Recommandations pour une consommation responsable

Avoider l’alcool en fin de journée

Pour maximiser vos chances d’un bon sommeil, il est recommandé d’éviter la consommation d’alcool le soir. En particulier, les boissons alcoolisées pétillantes, comme les vins mousseux, peuvent provoquer des ballonnements et des difficultés à digérer interrompant ainsi votre cycle de sommeil.

Respecter les limites de consommation

Comme mentionné précédemment, l’OMS recommande pour prévenir tout risque lié à l’alcool : ne pas dépasser 3 verres par jour pour les hommes et 2 verres par jour pour les femmes avec moins de 4 verres lors d’une même occasion.

Malgré ces précautions, il peut arriver que l’on ait du mal à s’endormir après avoir consommé de l’alcool. Heureusement, il existe des stratégies pour améliorer notre sommeil.

Stratégies pour améliorer le sommeil malgré l’alcool

Hydratation: une clé pour un sommeil réparateur

L’alcool ayant un effet diurétique, il est conseillé de s’hydrater abondamment après avoir consommé des boissons alcoolisées. Boire beaucoup d’eau permettra de compenser la déshydratation induite par l’alcool et facilitera votre endormissement.

Rituel d’endormissement et environnement propice au sommeil

Mettre en place un rituel relaxant avant le coucher peut également aider à combattre les effets perturbateurs de l’alcool. Cela pourrait inclure la lecture, la méditation ou encore l’écoute de musique douce. De plus, assurez-vous que votre chambre est fraîche, calme et sombre pour favoriser un sommeil de qualité.

Ainsi, nous avons vu qu’il est possible d’éviter les troubles du sommeil liés à la consommation d’alcool par des comportements responsables et quelques astuces simples.

Cet article a exploré en profondeur comment l’alcool influence notre sommeil, avec des conséquences pouvant être graves sur notre santé. Il est essentiel de rappeler que si boire occasionnellement peut être acceptable, une consommation excessive ou régulière d’alcool peut entrainer des troubles du sommeil chroniques et potentiellement des complications plus sérieuses. Prendre conscience de ces risques et adopter une consommation responsable font partie intégrante d’un mode de vie respectueux de notre santé et bien-être.